Achat en viager : les avantages et les inconvénients

Retourner au sommaire

Parfois, il peut s’avérer intéressant d’acheter ou de vendre votre bien immobilier en viager. Dans cet article, nous vous proposons notamment d'en découvrir aussi bien les avantages que les inconvénients.

Qu’est-ce qu’un immobilier en viager ?

viager Si vous désirez acheter un bien immobilier en viager, cela signifie tout simplement que vous pourrez y habiter uniquement lorsque le vendeur sera décédé. La vente est réalisée, mais vous ne pourrez pas y vivre. Dans certains cas, le vendeur accepte de sortir de sa propriété avant son décès, mais c’est tout de même rare. Dans tous les cas, l’acheteur doit verser une rente viagère tous les mois jusqu’à son décès. Ainsi, le prix de vente est donc faible et plafonné en fonction de l’espérance de vie du vendeur. Des barèmes sont fixés par la loi et les notaires peuvent vous les transmettre.

Les avantages du viager

Il faut avouer que la vente en viager présente de nombreux avantages non négligeables. C’est notamment très intéressant pour toutes les personnes âgées qui ne possèdent pas de descendants, mais cela peut également être avantageux pour toutes les personnes qui désirent profiter d’un complément de retraite.
LOUEZ VOTRE BIEN DE PARTICULIER À PARTICULIER
Il faut savoir d’ailleurs que la vente en viager peut être réalisée dans une même famille. L’achat en viager présente aussi des avantages pour l’acheteur car ce dernier peut alors profiter d’un prix d’achat très intéressant et il peut notamment échelonner son prix d’acquisition sur plusieurs mois et/ou années.

Les risques du viager

viager Bien évidemment, l’achat ou la vente en viager comporte certains risques. Le vendeur peut voir le contrat de vente se stopper si l’acheteur fait défaut dans le versement de sa rente en viager et le bien ne sera pas non plus transmis à ses éventuels héritiers. Il est donc important de mettre une « clause résolutoire » dans l’acte de vente du bien qui permet ainsi de reprendre possession de son bien immobilier en cas de défaut de paiement de plusieurs rentes par le futur acquéreur. L’inconvénient pour l’acheteur réside notamment dans le fait que le bien soit disponible de manière imprévisible. La rente viagère se prolonge jusqu'au décès du vendeur et il n’est donc pas possible de savoir clairement à l’avance quand le bien sera disponible. Il faut prendre également en compte que les dépenses liées à l’utilisation et l’entretien courant du logement sont à la charge de l’habitant et non pas à la charge du nouvel acquéreur.
Retourner au sommaire