Le crowdfunding immobilier : quelles règles à adopter ?

Retourner au sommaire

Le crowdfunding immobilier ou placement participatif en français, permet à des particuliers et à des professionnels d’investir dans un projet immobilier via des plateformes en lignes spécialisées.

En effet, ces investisseurs vont participer au financement d’un programme de promotion immobilière, et en contrepartie le promoteur s’engage à rembourser les sommes investies par ses investisseurs, dans un délai de 24 mois maximum, ainsi que des intérêts entre 8 et 15 % brut annuel.

Voici quelques règles à ne pas négliger si vous souhaitez investir dans le crowdfunding immobilier.

Évaluer les risques

crowdfunding

Comme dans beaucoup de propositions d’investissement financier, le crowdfunding immobilier n’est pas sans risques.

GEREZ SEUL ET FACILEMENT VOTRE LOCATION
En effet, le capital investi et les intérêts ne sont pas garantis et il est possible de perdre tout ou une partie de son investissement. La baisse des prix dans le marché de l’immobilier, un retard ou une interruption de la construction, par exemple, sont autant de risques de pertes financières pour les investisseurs.

Diversifier ses placements

Afin de limiter les risques de perte de son capital, il est fortement recommandé de ne pas investir toute son épargne dans un seul et même projet, mais de placer des sommes plus petites dans plusieurs opérations immobilières.

Choisir sa plateforme de crowdfunding immobilier

Avant de se lancer, il est impératif de bien choir sa plateforme en ligne de crowdfunding.

Pour plus de sécurité pour l’investisseur, la plateforme doit être agréée par l’AMF (autorité des marchés financiers) et immatriculée en tant que Prestataire de Service d’Investissement (PSI), ou en tant que Conseiller en Investissement Participatif (CIP) ou encore en tant que Intermédiaire en Financement Participatif (IFP). crowdfunding immobilier

S’assurer de l’historique de la plateforme et de la transparence des projets

C’est la plateforme qui vous propose les différents programmes immobiliers, mais c’est à vous de vous assurer de l’expérience et de la réputation de celle-ci ainsi que de celles des promoteurs.

Concernant la plateforme, renseignez-vous sur le nombre de projets déjà financés, sur ses réussites, ses performances, les retards de remboursement, si elle pratique exclusivement le crowdfunding en général ou exclusivement dans l’immobilier… Pour ce qui est du projet, assurez-vous de l’emplacement du projet, que les permis de construire sont bien délivrés, que le coût de l’opération est aligné au prix du marché… Toutes ces informations doivent être transparentes sur la plateforme afin de vous guider au mieux dans vos choix d’investissements.

Opter pour le bon montage financier

Plusieurs types d’investissements sont possibles :

Le plus sûr étant l’investissement sous la forme d’un emprunt obligataire au travers d’une société anonyme simplifiée (SAS). Ce contrat assure à l’investisseur de ne pas perdre plus d’argent qu’il n’en a placé initialement. Plus risqué, le montage financier avec une société civile immobilière (SCI) qui rend responsables tous les investisseurs du projet des pertes et des dettes de la société. Le risque de perte, dans ce cas, est largement supérieur au placement initial.
Retourner au sommaire