Jonathan Drozdzik : mais qui es-tu ?

Retourner au sommaire

Je me prénomme Jonathan, d’origine polonaise ougandaise, oui je sais sacré mélange ! Je viens de Chaville, petite bourgade des hauts de seine. J’ai 27 ans, jeune et ambitieux mais jamais vicieux.

Quel est ton parcours, plutôt sprint ou balade du dimanche ?

Un peu des 2, atypique dirons-nous. Pas très scolaire, j’ai arrêté l’école à 16 ans. Un peu perdu je me suis baladé, tout en travaillant un peu en tant qu’animateur pour enfant. À mes 20 ans, petite prise de conscience, je reprends l’école et obtiens mon bac, j’enchaine alors avec un sprint final en obtenant mon BTS commerce international.

Hyper actif ou pantouflard ? hyperactif

Un peu considéré comme " schizo", j’aime faire 1000 choses à la fois mais j’aime aussi prolonger mon coma enchainant parfois 15 heures de sommeil ! Mon lit reste mon meilleur ami ! Le tout pour moi est d’arriver à me réveiller, une fois le pied à terre je deviens une véritable tornade !

Végane ou carnivore ?

Complément carnivore, plutôt 2 steaks qu’un ! je n’ai jamais été très bio, je suis un bon vivant qui passe beaucoup de temps attablé avec mes amis autour de bonnes bouteilles et plateaux de charcuterie.

Quand as-tu rejoint La tribu Wizi ?

J’ai rejoins la team Wizi le 15 Avril 2017, alors que je commençais clairement à m’ennuyer professionnellement parlant ! Wizi m’a réveillé à grand coup d’objectifs et d’ambition et j’en suis ravi !

Quel est ton rôle au sein de la Start up ?

J’aime toucher à tout cependant mon rôle est celui du Raptor ! Commercial, j’aime séduire pour arriver à mes fins, ma bonne humeur communicative reste pour moi un atout majeur.

La Jo touch c’est quoi ? Ce qui te différencie …

jonathan wizi

Je pense avoir une très grande ouverture d’esprit, ceci est dû à mes nombreux voyages, Je suis quelqu’un de bienveillant, je le dois principalement à l’éducation de ma maman. Ce qui me différencie, indéniablement mon rire que l’on reconnait à 15 km à la ronde. Parfois handicapant dans les situations sensibles, vous savez ces moments où le silence est de mise…

Et dans 5 ans seras-tu président ?

Probablement, mais très peu politique, je me verrai plutôt président d’une ONG pour les enfants d’Ouganda par exemple. Retourner à la source, au plus près de mes racines me semble essentiel pour mieux me réaliser dans le futur.    
Retourner au sommaire