l'Assurance de Copropriété : que couvre-t-elle ?

Retourner au sommaire

Depuis 1965, l'assurance de copropriété est obligatoire. Cette assurance a pour objet de garantir les dommages causés sur les parties communes et oblige ainsi les copropriétaires à couvrir leur responsabilité civile.

 Si certaines garanties classiques sont inclues dans chaque contrat, il est possible de les étendre à des garanties complémentaires auprès de la copropriété. C'est le syndic de copropriété qui a la charge de mettre en place cette assurance obligatoire, et d'en informer chaque propriétaire.

Garanties classiques des assurances de Copropriété

assurance copropriété
Les dommages liés à l'immeuble (comme les dégâts des eaux, les incendies, les catastrophes naturelles...) sont couverts par la plupart des assurances de copropriété.
Les dommages causés par les occupants de la copropriété ou liés à la défectuosité d'un bâtiment peuvent également être pris en charge par l'assurance de copropriété. En outre, propriétaires comme syndicats de copropriété peuvent demander à souscrire à des garanties complémentaires dans leur contrat d'assurance.

 Garanties étendues si souscription au contrat d'assurance

L'assurance de copropriété peut inclure des garanties supplémentaires, souvent liées aux recherches des problématiques rencontrées (paiement d'honoraires d'expertise en cas de sinistre, frais de recherche pour une fuite d'eau ou une déperdition de chaleur...).
En outre, les frais annexes lors d'un sinistre (comme les frais de relogement si l'immeuble est temporairement inhabitable...) peuvent également être pris en charge par l'assurance. Cependant, il convient de garder à l'esprit qu'en cas de dégradation du bâtiment pour des causes extérieures, plusieurs expertises seront mises en place afin de garantir qu'aucun tiers ne soit, directement ou indirectement, responsable.

Exclusions de garantie

Une assurance de copropriété peut prendre rapidement en charge les dysfonctionnements indiqués dans le détail du contrat. Toutefois, il semble important de rappeler que les causes ne doivent en aucun cas découler d'un tiers.
LOUEZ VOTRE BIEN DE PARTICULIER À PARTICULIER
Si tel était le cas (par exemple, un robinet mal fermé ou une cigarette mal éteinte), le syndic de copropriété se retournera vers la personne responsable, qui devra saisir sa propre assurance personnelle pour intervenir. C'est pourquoi les frais d'expertise sont nombreux et généralement coûteux. La souscription d'une assurance de copropriété n'exclut en rien la souscription d'une police individuelle.  
Retourner au sommaire