Logement intermédiaire : qu'est ce que c'est ?

Retourner au sommaire

Le concept d’autres logements intermédiaires est né de la collaboration entre l’ancien ministre Benoist Apparu et l’ex-président de la société « in’li » Jacques Chanut. In'li  signifie « innovation aux logements intermédiaires » et est une filiale d’Action Logement. L’objectif de Jacques Chanut reste la création de 100 000 logements intermédiaire en France d’ici l’année 2025.

Mais, de quels logements s’agit-il ?

Les logements intermédiaires ont été conçus pour répondre aux besoins des classes moyennes à la recherche d’habitation. Ce type de foyers se situe entre le logement social et privé. Les logements correspondants se caractérisent par leur prix de vente et leur loyer plafonné à un niveau intermédiaire. Les logements intermédiaires couvrent ainsi le chaînon manquant dans le secteur de l’immobilier résidentiel.
TROUVEZ GRATUITEMENT LE BIEN QUI VOUS CONVIENT
En matière de logement locatif, le plafond des loyers est situé entre 15 à 20 % en dessous des prix remarqués sur le marché de l’immobilier. Le loyer du logement est ainsi fixé par le décret du 30 septembre 2014. Par contre, l’ordonnance du 20 février 2014 reste à l’origine de la création du statut du logement intermédiaire.

Les logements intermédiaires, à qui sont-ils adressés ?

Les logements intermédiaires ont pour but de loger les ménages qui se trouvent dans l’incapacité d’accéder aux logements sociaux. Ce logement correspond également aux ménages ne disposant pas de ressources suffisantes pour s’offrir un habitat du marché libre ou du parc privé. logement intermédiaire Les ménages sont le plus souvent des salariés de classes moyennes ou des jeunes en activité. D’après le président du Conseil de surveillance d’in’Li Monsieur Pierre Brajeux, trouver un logement à proximité de son lieu de travail à un loyer raisonnable est parfois impossible. De ce fait, les logements intermédiaires doivent se construire aux alentours des bassins d’emplois, près des services ainsi que dans des zones tendues. En d’autres termes, ces logements sont placés là où l’accès à un habitat s’avère être difficile et où les demandes atteignent un pic relativement élevé. Ces zones se situent généralement dans les grandes villes telles que Paris ou vers le littoral des Alpes-Maritimes.

Quelles sont les revenus éligibles au logement intermédiaire ?

Le plafond des ressources éligibles dépend entièrement de la composition du foyer. Le classement se fait de la zone la plus tendue vers la plus détendue. On peut remarquer la zone A bis qui comprend Paris et les 76 communes des Yvelines, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d’Oise.
GEREZ SEUL ET FACILEMENT VOTRE LOCATION
La zone A est composée de l’agglomération de Paris, la partie de la ville de Genève, la Côte d’Azur, etc. Ces lieux sont classés parmi les zones dites tendues dans le pays Européen.

Comment acheter un logement intermédiaire ?

Actuellement, il est possible d’acheter un logement intermédiaire compris dans la surface couverte de 56 m2. Seul le décret peut fixer le plafond de prix par m2 habitable et par mois à environ 5188 € destiné à la zone A bis et aux alentours de 3854 € aux zones A. Le président de la société in’Li estime important de cibler les logements assez compacts mesurant en moyenne 48 m2 avec 55 à 60 % de T1 et T2.
Retourner au sommaire