Macron et l'immobilier : son programme

Retourner au sommaire

Élu à 66,10%, Macron s’impose le dimanche 7 mai 2017 face à Marine Le Pen. Le nouveau Président de la république a déjà annoncé ses grandes lignes et ses orientations quant à la gestion locative. On observe une certaine stabilité concernant l’investissement immobilier, une reprise sur l’encadrement des loyers, un maintien sur l’engagement de la rénovation énergétique…

Quelles sont les grandes lignes ?

Offre sur le logement

Principal objectif du quinquennat de Macron, la régularisation des prix sur les logements en zones dites « tendues ». En effet, afin de pallier une forte demande et une offre plus que faible, Macron prévoit la construction de logements dans ces zones. Le but est clair ; faire pression sur la hausse des prix et obtenir une baisse considérable en augmentant l’offre. Afin de faciliter la construction de logements dans les zones tendues, Macron prévoit de transférer les autorisations d’urbanisme auprès des intercommunalités ou le cas échéant à la métropole voire à l’Etat. De plus, Macron s’engage à respecter une politique volontariste concernant le foncier et le public.

Rénovation Énergétique

  Le programme prévoit la mise en place d’audits gratuits pour les propriétaires vivant dans des logements en précarité énergétique. Concernant les foyers en situation difficile, un fond public sera mis en place afin de financer leurs travaux. D’autre part, le CITE (Crédit d’Impôt Transition Energétique) sera transformé et perçu directement au moment des rénovations.

La défiscalisation sur l’investissement dans le neuf

Le nouveau président de la République n’entend pas changer la loi Pinel , ce dispositif de défiscalisation qui offre un avantage fiscal aux bailleurs souhaitant investir dans le neuf et s’engageant à mettre leurs biens en location pour une durée de 6 ans minimum.
DÉPOSEZ GRATUITEMENT VOTRE ANNONCE DE LOCATION

La taxe d’habitation

La grande réforme promise par Macron prévoit la suppression de la taxe d’habitation pour près de 80% des contribuables. Elle concerne les personnes seules justifiant moins de 20 000 € par an et les personnes en couple cumulant moins de 40 000 € annuels. Cette mesure devrait entrer en vigueur courant 2018.

Le contrat de location

nouveau contrat de location Dans son programme, Macron souhaite la création d’un nouveau contrat de location. Ce contrat dit bail mobilité sera limité aux logements situés en zones tendues. Le but de ce bail d’un an est de faciliter la location pour les personnes ne justifiant pas d’un CDI et ayant des contrats d’intérim ou CDD. Ce bail sans dépôt de garantie pourrait avoir une durée de 3 mois à un an. Cela doit inciter les bailleurs à louer sur une période de courte durée.

Attribution des logements sociaux

Macron souhaite mettre en place un système clair concernant l’attribution des logements sociaux. Ce système fonctionnera sur des critères simples tels que : le niveau de ressource des familles, le nombre de personnes présentes dans le foyer, la localisation des logements... Une transparence permettant de fluidifier les échanges de logement lorsqu’une évolution est constatée dans une famille. Cette réforme a pour but de laisser à chacun une chance d’obtenir un logement social dans les meilleurs délais.

Remplacement de l’ISF par un impôt sur la fortune immobilière

Emmanuel Macron prévoit le remplacement de l’ISF par l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière). De ce fait, seuls les revenus de rente, tels que appartements et maisons seront imposés. Macron souhaite ainsi favoriser le financement de l’économie réelle.

Renouvellement urbain des quartiers prioritaires

Mesure phare dans son programme sur le logement, le nouveau président souhaite investir massivement dans la rénovation des quartiers. Il désire ainsi favoriser la mixité sociale, humaniser le bâti et réintroduire les emplois, la santé et l’éducation en offrant des infrastructures adaptées.  
Retourner au sommaire