Propriétaires, déduisez vos travaux de vos revenus fonciers

Retourner au sommaire

Propriétaire de logement ? Les travaux de rénovation en 2018seront déduits dans leur totalité en 2019.

Evaluer le coût des travaux

Les particuliers qui mettent leur logement en location et qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation doivent bien évaluer le coût des dépenses avant toutes choses.
En effet, cette charge est déductible de leurs revenus fonciers. Dans le cas où ces travaux dépasseraient le montant du loyer, la différence constitue sans aucun doute un déficit foncier à imputer sur leur revenu global. Cette somme est limitée à 10 700 euros pour une année. Le surplus est imputé sur les revenus fonciers des dix années suivantes.
déduction des travaux
GEREZ SEUL ET FACILEMENT VOTRE LOCATION
Il y a de quoi se constituer une belle économie concernant l’impôt sur ses revenus… Cependant, avec l’annonce de la mise en place du prélèvement à la source en 2019, certains contribuables n’y trouveront aucun intérêt. S’ils n’ont pas d’impôt à payer dans l'année en regard de leurs revenus courants, engager des travaux dans l'espoir de charges déductibles sera vain.

Déduction des revenus fonciers

Pour empêcher les contribuables de reporter tous les travaux non « urgents » pour 2019, un dispositif spécifique de déduction a été prévu pour cette année et pour 2019. Pour établir le calcul sur leurs revenus fonciers de 2018, ils pourront estimer comme chaque année la totalité des travaux effectués en 2018. Par contre, le montant des travaux pouvant être déduit pour l’année 2019 devra être ajusté à la moyenne entre les dépenses payées pour cette année et pour l’an prochain.
travaux déduction d'impôt
De ce fait, les travaux effectués en 2018 seront alors déduits intégralement en 2018 même puis une autre fois à la marge des 50 % en 2019.
Prenons un exemple concret, un contribuable qui réalise 40 000 euros de travaux pour l’année 2018 pourra de nouveau déduire 20 000 euros l’an prochain. Une somme évaluée à 60 000 euros en tout, pourtant il n’a dépensé que seulement 40 000 euros !
Pour favoriser cet effet de levier dans sa totalité, il faut que le prix des travaux soit forcément supérieur ou au moins égal à deux fois le montant estimé des revenus fonciers. Puis cette somme déduite sera majorée de 21 400 euros (une somme égale à deux fois le prix du déficit imputable pour une année). En d’autres termes, il est temps de réaliser de « gros » travaux de rénovation pour tous ceux qui veulent tirer profit  d’un investissement locatif.
Retourner au sommaire