Acheter en résidence principale ou en investissement locatif

Retourner au sommaire

Pour le particulier qui désire investir, l’immobilier reste un placement sage et raisonnable. Selon les possibilités et les motivations de chacun, il est tout à fait possible d’acquérir un bien, aussi bien pour le louer, que pour l’habiter en tant que résidence principale. Mais quels sont les avantages et les contraintes liés à chaque type d’acquisition?

Acheter en résidence principale

Une résidence principale est « l'habitation occupée de façon habituelle et à titre principal par une ou plusieurs personnes d'un même ménage, par opposition à la résidence secondaire » selon l'INSEE. C’est c’est son centre d’intérêt matériel et professionnel. Cette définition revêt une importance particulière, surtout sur le plan juridique puisqu’on ne peut avoir qu’une seule résidence principale. En effet, elle est mentionnée dans la déclaration annuelle de revenus, et peut faire l’objet d’une vérification et d’une sanction en cas de tromperie. Contrairement à la résidence secondaire qui est un logement de villégiature, l’acquisition d’une résidence principale fait bénéficier de prêts financiers avantageux, en plus des avantages fiscaux : investissement locatif De plus, certains travaux pour une résidence principale donnent droit à des crédits d’impôt : l’adaptation du bien pour les personnes handicapées ou les personnes âgées, et les travaux de rénovation pour l’économie d’énergie.

Acheter en investissement locatif

La politique de logement actuelle encourage l’investissement locatif. Le principe est le suivant : on acquiert un logement pour la mettre en location. Il ne peut en aucune manière être habité par le propriétaire.

avantages fiscaux

LOUEZ VOTRE BIEN DE PARTICULIER À PARTICULIER
Plusieurs dispositifs fiscaux se sont succédé, et il faut se référer à la loi Pinel en vigueur qui définit la location à des loyers plafonnés et à des locataires à revenus limités, en contrepartie de certains avantages fiscaux. Il faut que le bien soit neuf, et que la location se fasse pour une durée de 6, 9 ou 12 ans, il pourra obtenir par la suite une déduction d’impôts de 12, 18 ou 21%. Certains critères doivent être considérés, comme l’emplacement dans un lieu prisé, les normes pour un logement locatif, tout en tenant compte du système de zonage de la loi Pinel.

Bien gérer, c’est prévoir

investissement immobilier

Les avantages fiscaux liés à l’acquisition d’une résidence fiscale sont remarquables, certes, mais il faut garder à l’esprit les contraintes y afférant, les charges futures d’entretien, le marché et la possibilité de revente, dans un avenir proche ou à plus long terme.

Investir dans la pierre est une stratégie de placement et un moyen pour développer son patrimoine, à condition que l’affaire soit réellement rentable sur plusieurs périodes, compte tenu des charges de location.

Faire une étude préalable et établir des prévisions financières cohérentes, face à la conjoncture et au marché de l’immobilier, autrement dit, avoir toutes les cartes en main pour décider et choisir, par rapport à sa situation financière et par rapport aux motivations de chaque acquéreur.

Retourner au sommaire