Investissement immobilier neuf : fiscalité et taxes d’acquisition

Retourner au sommaire

Investir dans l'immobilier, à condition d'opter pour les bons choix, peut se révéler de nos jours très bénéfique. En effet, l'immobilier est un placement sûr : sa valeur tend à augmenter à long terme.

Un logement neuf est plus susceptible de prendre de la valeur car il ne nécessite pas de travaux de rénovation, et offre génaralement des performances énergétiques répondant aux nouvelles exigences. Cela favorise notamment la revente, et permet d'envisager une plus-value.
De plus, une fois le crédit immobilier entièrement remboursé, l'investisseur perçoit des loyers bruts, sur lesquels il bénéficie d'un abattement de 30 % (50 % en LMNP avec le régime BIC). Cela limite l'imposition sur les revenus fonciers et renforce l'intérêt de cette rente locative.

Cependant, à quelle fiscalité et taxes d'acquisition doit-on s'attendre quand on veut faire fortune dans l'investissement immobilier ?

investissement logement neuf

Comme toute acquisition, l’achat d’un bien immobilier neuf s’accompagne de frais et taxes qu’il faut connaître pour établir son budget de départ. En vous tournant vers l’immobilier neuf pour réaliser votre investissement locatif, vous êtes certain de profiter d’actes notariés réduits et d’autres frais moins élevés que dans l’ancien (charge de copropriété, dépenses énergétiques, travaux…). Investir dans l’immobilier neuf appelle également certaines notions de fiscalité.

Les revenus perçus vous donnent en effet le droit à des réductions d’impôts variables en fonction du dispositif choisi (loi Pinel, LMNP, Censi-Bouvard…) mais vous obligent également à déclarer vos revenus différemment. Les revenus fonciers dépendent de la fiscalité et de taxes d'acquisition à connaître avant d’investir.

LOUEZ VOTRE BIEN DE PARTICULIER À PARTICULIER

La fiscalité du propriétaire investisseur

La fiscalité en matière immobilière est différente selon que le propriétaire habite son logement ou le loue. Avoir sa résidence principale demande le paiement de la taxe foncière et de la taxe d’habitation. Être propriétaire et louer impose de déclarer les revenus locatifs et de s’acquitter de la taxe foncière. Si on loue l’appartement neuf meublé, il est possible de récupérer la TVA sous certaines conditions.

La fiscalité du propriétaire occupant

Toute personne physique ou morale propriétaire d’un bien immobilier doit s’acquitter de la taxe foncière. Toute personne occupant un logement à titre de résidence principale doit régler la taxe d’habitation. Le propriétaire occupant doit donc payer la totalité des impôts locaux, taxes foncières et taxes d’habitation.

La fiscalité du propriétaire loueur

Les investisseurs locatifs sont tenus de payer la taxe foncière, la taxe d’habitation étant à la charge de leurs locataires. Ils doivent déclarer les loyers encaissés en tant que revenus fonciers qui se cumuleront aux autres revenus.

Explication sur la taxe foncière

La Taxe Foncière sur les Propriétés Bâties (TFPB) est un impôt payé par les propriétaires et usufruitiers. Elle est destinée à financer les biens et services de la commune du bien immobilier concerné. La taxe foncière est calculée sur le montant auquel il pourrait louer le bien immobilier. Le conseil municipal détermine un coefficient à appliquer sur cette valeur cadastrale, ce qui sert de base au calcul de la taxe au mètre carré.

Retourner au sommaire